• SUMMER SUN

    SUMMER SUN

     

    UNE LARME QUI COULE

    SUR MA JOUE ENDORMIE

    UNE VIE QUI S'ECOULE

    SUR UN COEUR MEURTRI

    DES LETTRES QUI SE TRACENT

    SUR UN CAHIER JAUNI

    ET DES INSTANTS QUI PASSENT

    COMME PASSE L'OUBLI.

    UNE LARME QUI GOUTTE

    AU GOUT DE L'INSOMNIE

    DES SANGLOTS QUI S'EGOUTTENT

    DANS LE CREUX DE LA NUIT

    DES RIRES QUI SE LASSENT

    PERDUS DANS LA FOLIE

    ET DES MOTS QUI S'EFFACENT

    COMME S'EFFACE L'ENVIE ...

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Juillet 2016 à 23:34

    magnifique ma pomponette du beau travail super gros bisousssss

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter